Rechercher

Novembre...

Novembre, la lumière baisse et les jours raccourcissent, mois pluvieux, début de l'hiver...

Le petit coup de blues s'installe parfois...

Novembre c'est aussi le mois de la "moustache"

Les hommes fraichement rasés se laissent pousser la moustache, "November"

Ce concept de "November" à vu le jour en 2003.

Crée par des Australiens, une bande d'amis qui désirait remettre la moustache au goût du jour. Ils décidèrent alors d'ajouter un message à ce défi.

1 homme sur 7 semblerait touché par le cancer de la prostate, le plus souvent le diagnostique se fait à partir de 60 ans. Il semblerait qu'il existe une prédisposition génétique.

Ce un cancer qui évolue très lentement.

En France c'est la troisième cause de décès par cancer après le cancer du poumon et le cancer colorectal.

Il représente 25% des cancers masculins.

Ce mouvement dont l'idée est de soutenir et sensibiliser les hommes à ce cancer a rapidement pris de l'ampleur : aujourd'hui, des stars comme David Becham, Brad Pitt ou Will Smith s'affichent sur les réseaux sociaux avec leur moustache fraîchement poussée, pour faire connaître cette organisation au plus grand nombre de personnes.

En France, le premier Movember s'est déroulé en 2012.

De nombreux défis et événements caritatifs sont organisés au cours de ce mois de novembre l'un des plus populaires reste le «Move». Le but, courir ou marcher 60 km au cours du mois de novembre. Il se rapporte aux 60 hommes qui se suicident chaque heure dans le monde.

Si la sophrologie ne guérit pas le cancer elle permet

- d'éliminer les angoisses liées aux traitements, par des exercices de contractions musculaires, de respiration, la personne va évacuer les tensions, diminuer la douleur que génèrent les traitements.

- permet de diminuer la fatigue liée aux effets secondaires des traitements

Les exercices de visualisation positive aident à retrouver la vitalité .

- renforce la combativité, les traitements sont souvent longs, et si le malade est motivé au début au fil du temps l'observance diminue et le découragement s'installe.

La sophrologie aide à garder la détermination pour continuer le traitement, et lutter contre la maladie.

Un travail sur la restauration de l’image de soi peut aussi être fait en sophrologie afin de retrouver un certain mieux-être.