Rechercher

Le "syndrome du nid vide "

Avec la rentrée les maisons se vident... c'est la fin des études secondaires, votre enfant devient étudiant.

Son départ est un mélange de joie, de bonheur, de fierté, mais aussi de tristesse. Comme une forme de déchirement.

Une page qui se tourne, et un nouveau chapitre qui s’ouvre.. La mission de protection des enfants s’arrête. Le sentiment de vide que l’on ressent après leur envol du nid est fort les enfants sont au centre de la famille . C'est une source de stress et d’angoisses car il faut apprendre à les lâcher, à ne plus contrôler leur vie.

Désormais la maison est parfaitement rangée, plus de disputes, comme une profonde tristesse qui s'abat sur la maison toute entière.

On se sent inutiles, pourtant depuis le jour de leur naissance nous savons qu'ils ne nous appartiennent pas. Notre mission est de les aider à se construire afin qu’ils réussissent à vivre loin de nous.

Et cela s’anticipe, en les aidant à devenir progressivement autonomes, en les aidant à des adultes adultes responsables.

Ce départ est souvent plus difficile à vivre pour les mères, pour les familles monoparentales

Il signifie souvent un retour à la vie de couple pour les parents, à la solitude pour d'autres… Ce départ nous oblige à nous poser des questions sur soi, à faire le point sur notre propre vie et savoir où l’on en est.

La peur de la solitude, l'angoisse du vieillissement, et bien d'autres questions... nous obligent à faire connaissance à nouveau avec nous-mêmes.

Souvent au fil du temps le couple s'est perdu, parfois c'est nous qui nous sommes perdus, à trop donner, à ne pas assez penser à soi, à celui qui partage notre vie.

Re apprendre à revivre à deux, à se regarder à nouveau dans les yeux comme au premier jour, a voir son reflet dans le regard de l'autre.

Apprendre à s’écouter, à écouter le silence laissé par leur départ.

La technologie moderne nous permet de garder le contact, mais attention à ne pas devenir envahissants, cela nuirait à leur envol de jeune adulte, et a notre équilibre.

Mais alors comment appréhender cette période délicate ?

Le syndrome du nid vide peut s'accompagner d'anxiété, de tristesse et peut aller jusqu'à provoquer une dépression chez les parents.


La sophrologie peut vous aider à surmonter cette étape douloureuse.

ll est temps de penser à vous !!!

Quelques séances de sophrologie vous aideront, grâce à des techniques simples et pratiques, à gérer ce mal-être.

Des exercices simples, vous permettront de relâcher facilement et en toute autonomie vos tensions corporelles et mentales, à être à l’écoute de votre corps.

Les visualisations d’images positives vous aideront à réactiver vos ressources positives, et à retrouver le goût de la vie à deux.