Rechercher

Réapproprions-nous nos nuits

Le sommeil est essentiel à notre santé et notre bien-être. Il agit par sur la mémoire et la concentration. On constate que les troubles du sommeil ont augmenté durant les dernières décennies et touchent de plus en plus d’individus. En effet, d’après une étude de l’Inserm, les Français dorment en moyenne 1h30 de moins qu’il y a 50 ans


Certaines personnes souffrent d'insomnie chronique

Quelles en sont les causes:


L’insomnie peut-être secondaire à une maladie comme une hyperthyroïdie, un reflux gastro-oesophagien, un asthme nocturne, des rhumatismes, etc. Certaines maladies comme

  • le syndrome des jambes sans repos avec au coucher des sensations très désagréables dans les jambes qui obligent à se lever et à bouger. Dans ces conditions l’endormissement est très laborieux.

  • les apnées du sommeil, pauses de la respiration de plus de dix secondes avec luttes respiratoires au cours de la nuit qui morcellent le sommeil.

sont exclusivement liées au sommeil provoquent une insomnie


Certaines personnes présentent une insomnie transitoire qui peut également devenir persistante. C’est l’insomnie chronique. Elle apparaît généralement après une période d’insomnie dont la cause est connue (période de stress, dépression, etc.).

Mais, bien que la cause ait plus tard disparu, l’insomnie persiste par un mécanisme de conditionnement qui s’auto-entretient principalement par la peur de ne pas dormir et la recherche du sommeil à tout prix.

L’anxiété, le stress et la dépression sont à l’origine de plus de la moitié des insomnies. Chez l’anxieux, il s’agit le plus souvent de difficultés d’endormissement car la personne a du mal à se relaxer avec beaucoup de pensées et de préoccupations qui surviennent au moment du coucher. En cas de stress, les difficultés prédominantes touchent la seconde moitié de nuit avec l’impression de somnoler à partir de 4 ou 5 heures du matin. La dépression se traduit principalement par des éveils précoces en milieu et fin de nuit. L’insomnie est dans ce cas souvent le premier signe de la maladie dépressive.

D’autres insomnies sont secondaires à des erreurs d’hygiène de vie ou des causes environnementales. Par exemple, le café est un excitant qui provoque ou entretient un mauvais sommeil. De même, un rythme de vie irrégulier ou un environnement bruyant, déstructurent le sommeil.


COMMENT LA TRAITER ?

Le traitement de l’insomnie sévère nécessite une prise en charge spécifique, individualisée. Il est nécessaire d’en parler à son médecin qui orientera si besoin vers un spécialiste. Si une autre affection médicale provoque l’insomnie, la cause sous-jacente doit être traitée. Certains médicaments pris de manière adaptée et sur une courte durée, peuvent constituer une aide transitoire.Souvent peu suffisante.

. Il existe des techniques comportementales et cognitives qui peuvent vous aider à gérer efficacement l’insomnie chronique.


Outre le réapprentissage d’une bonne hygiène du sommeil, ces exercices permettent de modifier ses comportements de jour comme de nuit.

Vous pouvez solliciter l'aide d'un professionnel de santé à l’hôpital ou en cabinet privé,(médecin ou psychologue) ou simplement aux côtés d'un sophrologue qui vous permettra avec des exercices ciblés de reprendre le cours de vos nuits.


Un bon sommeil est synonyme d'une bonne santé Alors voici quelques conseils que vous pouvez appliquer au quotidien pour améliorer la qualité de vos nuits.